Cornaline

Les bijoux en cornaline ont une cote de popularité en hausse auprès des femmes de tous horizons, probablement du fait de leur couleur unique... Mais que savons-nous de cette si jolie pierre fine ?

Bijoux en cornaline

L'origine étymologique du terme cornaline n'est pas certaine mais elle pourrait bien provenir du mot latin "cornu" qui signifie littéralement "corne".... Alors, pourquoi pas, à cause de sa ressemblance avec la couleur rosée de l'ongle d'un doigt humain ?

La cornaline

Structure et nuances de la cornaline

La cornaline est une pierre fine appartenant au groupe des calcédoines. Une calcédoine est une masse minérale fibreuse constituée par un agencement spécifique de microcristaux de quartz (de quelques microns de diamètre et de quelques centaines de microns de longueur) disposés à peu près parallèlement les uns par rapport aux autres et appartenant à la famille des silicates dont la formule chimique est SiO2 (silice) ; la particularité d'une telle structure étant de présenter une très grande porosité. Compte tenu de sa structure fibreuse, on dit également que la cornaline est une variété "microcristalline" de quartz.

Translucide à opaque, sa couleur varie du orange clair au rouge brun en passant par le rouge vermillon et le orange. Cette variation de couleur est due aux quantités plus ou moins importantes d'oxyde de fer dans la matrice cristalline. La présence de cet oxyde métallique peut être naturelle ou artificielle (calcédoine "neutre" teintée par une solution d'oxyde de fer).

Gisements d'améthyste

Les gisements de cornaline naturelle (non teintée artificiellement) sont situés au Brésil, en Inde, à Madagascar et en Uruguay. Les gisements pourvoyeurs de calcédoines neutres sont situés en Bohême, en Inde, à Madagascar, au Mexique et aux États Unis.

Utilisations de la cornaline

La cornaline est utilisée en haute joaillerie, joaillerie et ornementation pour fabriquer des statuettes, des objets ornementaux et des bijoux. La porosité des calcédoines, déjà connue des romains à l'époque Antique, a été largement exploitée pour modifier ou intensifier les couleurs naturelles de la cornaline. De nos jours, cette pratique est admise par les lapidaires et les joailliers comme une pratique habituelle et loyale qui ne nécessite donc pas d'être mentionnée au moment de la commercialisation des pierres ou des bijoux. Les cornalines teintées ne sont pas considérées comme des imitations.

L'imprégnation à cœur d'une calcédoine dans une solution contenant une pigment minéral (oxyde de fer) peut durer plusieurs semaines pour que la pierre soit teintée à coeur, un traitement trop rapide ne permettant d'atteindre que les couches superficielles de la gemme ; ce qui n'est pas souhaité par les lapidaires. De nos jours, des colorants organiques (aniline) peuvent parfois être employés. Mais, cette pratique reste anecdotique car la couleur tend à se faner au cours du temps.

Symbolisme et légendes de la cornaline

Un peu d'histoire

Il y a quelques 4500 ans, la cornaline était déjà connue des rois de Mésopotamie dont les tombes comportaient des objets réalisés dans des matériaux provenant de régions souvent lointaines (or, lapis-lazuli, nacre, cornaline, etc.). Dans l'Antiquité, les Grecs et les Romains l'utilisaient pour fabriquer des intailles (cabochons taillés en creux) qui leur servaient de sceau ou de cachet et de bijoux pour se protéger du quotidien ou se soigner. Les architectes Egyptiens la portaient afin d'indiquer leur rang social. Dans la Bible, cette gemme est mentionnée comme l'un des joyaux de la cuirasse d'Aaron ainsi que l'un des douze joyaux ayant servi à la fondation de de Jérusalem. Plus récemment, Napoléon Bonaparte portait des ornements en cornaline.

Légende de la cornaline

La cornaline est une pierre profondément religieuse puisque selon la mythologie égyptienne la déesse Isis s'en servait pour protéger les morts durant leur voyage du monde des vivants vers le monde des morts. Aussi, les Egyptiens gravaient-ils des parties du livre des morts sur des amulettes en cornaline afin de faciliter l'accès au défunt vers l'au-delà.

Lithothérapie de la cornaline

La cornaline s'est trouvée dotée, au fil des siècles, de propriétés mythiques et ésotériques en rapport avec la sphère génitale. La lithothérapie, croyance spirituelle qui prête aux pierres des pouvoirs de mieux-être ou de guérison, attribue à la cornaline :

  • sur le plan biologique : un effet stimulant de l'érection chez l'homme et un effet stimulant de la fécondité chez la femme.
  • sur le plan psychique : un effet stimulant de la procréation en minimisant les blocages sexuels, un effet apaisant sur les personnes colériques.

Calendrier de la cornaline

Dans notre folklore populaire, la cornaline symbolise la célébration d'un 81ème anniversaire de mariage. C'est également la pierre des natifs de juillet.

Signes du zodiaque de la cornaline

Les signes astrologiques associés la cornaline sont le Taureau, la Vierge, le Scorpion et le Bélier.

La symbolique des couleurs : rouge et cornaline

La symbolique du orange

Le orange est la couleur de la créativité et de la joie. Quand on le regarde, il s'en dégage une impression de joie et de bien-être. Associé aux flammes, le orange est assimilé par l'oeil comme une couleur en mouvement. Les traits de caractères psychologiques associés à cette couleur sont la mobilité et l'enthousiasme. Le orange optimise la relation entre le corps et l’esprit, il apporte la bonne humeur et augmente les capacités sexuelles.

La symbolique du rouge

Le rouge est la couleur de la vitalité et de l'action. Quand on regarde cette couleur, il s'en dégage une forte impression de chaleur. Selon la symbolique des couleurs, le rouge est associé à la vigueur, le dynamisme et la sympathie. D'ailleurs, n'est-ce pas le rouge du sang qui symbolise le mieux la vie. Utilisée par petites touches, le rouge génère l’enthousiasme. Avec excès, il peut exacerber agressivité ou colère.

Un exemple de nos colliers en cornaline

>>> Découvrez notre collection de bijoux en cornaline.

Pour en savoir plus >> La cornaline sur Wikipedia.